Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mai 2012 4 17 /05 /mai /2012 09:25

 

Il est inutile de mettre un timbre sur le courrier, vous êtes dispensé d’affranchir les courriers adressés à l’Elysée

 

 

 

Chers Amis,

Un nouveau Président de la République vient d’être élu, certains d’entre
nous s’en félicitent, d’autres le regrettent, mais c’est déjà derrière
nous, le peuple a parlé et c’est maintenant le Président Hollande notre
interlocuteur pour le projet CFAL.

Le Président Hollande a promis le Changement, donnons à ce mot un sens
concret, pour nous cela veut dire l’arrêt du CFAL fuseau A.

Ce projet funeste est toujours en phase d’instruction en vue d’une
éventuelle déclaration d’utilité publique par l’Etat, la décision devant
intervenir avant le mois de septembre. C’est au nouveau Président de la
République et au gouvernement qu’il nommera de décider.

Alors j’ai fait un rêve, si les 2 627 signataires de la pétition
envoient une lettre au Palais de l’Elysée demandant à Monsieur le
Président de la République l’arrêt du projet CFAL fuseau A, pourra-t-il
ignorer notre appel ? Je ne le pense pas. Peut être aurons-nous une
réponse polie nous remerciant de notre implication et nous indiquant
qu’un cabinet ministériel va s’occuper activement de cette
question…Alors notre action aura peu de chance d’aboutir. Mais rêvons un
peu, dans cette période de remise à plat des projets de la nation, notre
action collective attirera peut-être l’attention des puissants sur la
folie de ce projet.

Vous trouverez en pièce jointe la lettre que j’ai préparée et que je
vais envoyer au Président Hollande, vous pouvez l’utiliser si vous le
souhaitez il suffit de l’imprimer et de l’envoyer en indiquant votre nom
et votre adresse avant de signer. Vous pouvez aussi faire votre propre
lettre si vous le souhaitez.

Chers amis, rêvons ensemble, d’une petite minute de mobilisation peut arriver

 

la bonne nouvelle!

 

Avouez que nous avons des rêves peu coûteux.


Maire de Charnoz sur Ain

 

 

Lettre type

 

Monsieur le Président de la République
Palais de l'Elysée

55, rue du faubourg Saint-Honoré
75008 Paris

 

 

Monsieur le Président de la République,

            J'ai l'honneur de vous adresser cette lettre, souhaitant vous entretenir du projet CFAL (Contournement Ferroviaire de l’Agglomération Lyonnaise).

Le CFAL est un projet rejeté par les populations des communes concernées, les élus locaux et les parlementaires du département de l’Ain (toutes tendances politiques confondues).

Ce n’est pas l’idée du contournement ferroviaire qui est rejetée mais le choix du tracé qui conduit à la traversée d’une zone de la banlieue lyonnaise fortement urbanisée, sans protection des populations à la hauteur d’un projet du 21ème siècle.

Le projet actuel (tracé A), qui a reçu l’aval d’une enquête publique bâclée et tendancieuse, ignorant une mobilisation exceptionnelle des populations, accepte d’exposer les habitants à une nuisance sonore supérieure au seuil de danger défini par l’OMS. C’est un bruit équivalent à celui de 16 autoroutes qui viendra polluer l’existence de milliers de personnes, les atteignant dans leur santé et rendant souvent invendables leurs habitations, sauf à accepter une perte considérable. La question de l’amélioration des protections phoniques que nous avions posée, s’est heurtée à un ‘non ce serait trop cher’.

Devant cette situation, les communes ont décidé de faire étudier un projet alternatif par un bureau d’études spécialisé dans les infrastructures ferroviaires. L’ensemble des communes traversées s’est donc substitué à RFF qui n’avait pas été mandaté pour cette étude.

Le résultat démontre que le tracé alternatif est plus court, a beaucoup moins d’ouvrages d’art, ne traverse pas de zones fortement urbanisées ! Naturellement ce projet est moins coûteux, réduit le temps de trajet et il est peu impactant pour les populations.

Alors pourquoi un tracé moins coûteux, moins impactant n’est-il pas considéré ? Monsieur le Préfet de Région Carrenco, nous disait que nous n’avions pas le temps de réétudier le dossier, qu’il fallait faire vite… Son analyse est doublement fausse :

·         D’une part  les communes traversées sont décidées à faire une guerre de tranchées contre ce projet et notamment, l’enquête publique qui a été entachée de plusieurs irrégularités donnera l’opportunité de déposer un recours si l’Etat décidait de déclarer d’utilité Publique ce Projet CFAL fuseau A.

·         D’autre part nous pensons qu’il faut faire bien plutôt que faire vite. La réalisation du projet actuel entraîne des nuisances jugées dangereuses pour l’homme par l’OMS et ceci pour la durée d’un siècle qui est celle d’une telle infrastructure. Aller vite dans ces conditions est-ce raisonnable ?

 

Monsieur le Président, j’ai l’honneur de solliciter votre intervention pour que le projet CFAL fuseau A soit abandonné et qu’une nouvelle étude soit réalisée en mettant les êtres humains au centre de la préoccupation du projet. Le tracé alternatif qui a le soutien des élus et des populations constituerait une base permettant d’avancer vite. Certes il faudra un à deux ans de plus pour réétudier le projet, mais la santé de milliers de banlieusards ne vaut elle pas deux ans d’attente pour un projet de cent ans d’usage ?

 

            Ayant confiance en votre bienveillance, je vous prie d'agréer, Monsieur le Président de la République, l'expression de toute ma gratitude et de ma très haute considération.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by JEAN EMARE - dans COMMUNIQUE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Yves Dagand
  • Yves Dagand
  • : municipal,politique,nature,chimirec,ecologie,porcieu amblagnieu,porcieu,38390
  • Contact

Recherche

Pages