Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 février 2013 3 27 /02 /février /2013 12:32
Le 5 mars, journée nationale d'action et de mobilisation interprofessionnelle, .
LE MEDEF NE DOIT PAS FAIRE LA LOI,
PAS MÊME LA LOI SUR LE TRAVAIL.
LES  PERSONNES RETRAITÉES
SE MOBILISERONT EGALEMENT LE 5 MARS.
Le 11 janvier 2013, le Medef et toutes les organisations patronales dʼune part, les organisations syndicales minoritaires CFDT, CFTC et CGC dʼautre part, ont signé un accord national interprofessionnel sur la prochaine réforme du « marché du travail ».
LʼAssemblée Nationale et le Sénat sont maintenant saisis pour transposer dans une loi cet accord titré
«Pour un nouveau modèle économique et social au service de la compétitivité des entreprises et de la sécurisation de
lʼemploi et des parcours professionnels des salariés ».
Le projet de loi transposant cet accord doit être présenté en conseil des ministres le 6 mars. Pour sʼopposer à cet accord quʼelles nʼont pas signé et à sa transposition dans une loi, les confédérations CGT et FO ont décidé une mobilisation le 5 mars. Solidaires (SUD )et la FSU, qui nʼont pas participé à ces discussions avec le patronat et qui
contestent également ce texte, appellent également à ces mobilisations et manifestations.
LʼUnion Nationale Interprofessionnelle des Retraités Solidaires (UNIRS) appelle donc aussi les personnes retraitées à venir grossir les rangs des manifestants et des manifestantes aux côtés des « actifs » le mardi 5
mars. Il nʼest pas question dʼaccepter ce coup de force antidémocratique qui imposerait dans une loi un accord minoritaire remettant en cause les droits des salariés.
Cet accord exigé par le MEDEF répond aux « recommandations » du FMI, de la Commission européenne et de la Banque Centrale Européenne (BCE), recommandations inscrites dans le Pacte budgétaire : plus de flexibilité, baisse des salaires et restrictions de la sécurité sociale. Les personnes retraitées savent quʼavec une telle loi, ce serait encore plus de précarité pour leurs enfants et leurs petits enfants, encore plus de difficultés pour boucler les fins de mois, encore plus de baisses de recettes pour lʼassurance maladie et pour les caisses de
retraite et donc encore plus de reculs dans les solidarités et plus de recours aux systèmes privés, inégalitaires,
pour la minorité qui en aura les moyens.
Les signataires de cet accord affichent bien leurs intentions : il sʼagit dʼimposer un modèle économique dont le but est le démantèlement du modèle social issu de 1945 et, en amont, la suppression des avancées voulues par le Conseil National de la Résistance. Dans cette phase, il existe encore malheureusement des structures et  des personnes qui collaborent avec les forces dominantes (aujourdʼhui les forces financières), soit par idéologie  partagée, soit par intérêts personnels, honneurs, reconnaissances et gratifications, mais heureusement dʼautres  forces organisent la résistance.
Cette opération illustre par ailleurs les reculs continuels que connaît notre système démocratique. Il est connu que le patronat, essentiellement le « patronat qui compte », celui des multinationales, celui des entreprises du CAC 40 et des banques, parvient à faire transposer dans les directives européennes ou dans la loi fran-
çaise ses propres résolutions (lobbying, persuasions par divers moyens, porosités entre les ministères, la haute administration et les directions des entreprises qui sont souvent les objectifs de carrière des premiers, etc).
Cette fois, cʼest le « circuit court » qui lʼemporte : le MEDEF obtient de quelques directions syndicales quʼelles cosignent leur texte moyennant quelques aménagements de détail, et le gouvernement, prétextant un
« accord » (très minoritaire au demeurant) met en avant lʼavancée démocratique qui consisterait à donner force de loi à un accord entre « partenaires sociaux ».
Par cette double manœuvre, cʼest donc le MEDEF qui ferait la loi et de cela nous nʼen voulons pas.
Rendez-vous à la manifestation à Bourg-en-Bresse :
Départ à 14h30, Champ de Foire,

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by JEAN EMARE - dans MANIFESTATION
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Yves Dagand
  • Yves Dagand
  • : municipal,politique,nature,chimirec,ecologie,porcieu amblagnieu,porcieu,38390
  • Contact

Recherche

Pages