Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 décembre 2010 3 08 /12 /décembre /2010 17:59

France - Education

Les inégalités scolaires se sont accrues en France

     

     

    Selon les résultats de l'enquête Pisa 2009, les élèves français de 15 ans ont des résultats dans la moyenne des pays de l'OCDE mais les inégalités scolaires se sont accrues en France depuis l'an 2000, avec notamment davantage d'élèves faibles. Shanghaï, la Corée du Sud et la Finlande sont au tableau d'honneur.

     

    L'enquête Pisa 2009 (Programme international pour le suivi des acquis des élèves) de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a rendu ses conclusions aujourd'hui et la France est en mauvaise posture !

    Les résultats révèlent de fortes inégalités, en hausse durant la décennie 2000. La proportion des élèves "performants" comme celle des élèves "en très grande difficulté scolaire" sont toutes deux au-dessus de la moyenne des pays de l'OCDE.

    Le Programme international pour le suivi des acquis des élèves (Pisa)  de 2009 compte 65 participants, les 34 pays membres de l'OCDE ainsi que 31 pays ou territoires partenaires, comme Shanghai qui participait pour la première fois et qui a finit en tête de tous les classements.

    L’enquête révèle que les plus performants sont la ville chinoise de Shanghai, la Finlande, l'Australie ou les Pays-Bas, l'Asie trustant les cinq premières places en mathématiques. Globalement, Allemagne, Pologne et Portugal s'améliorent, mais Suède, Irlande ou République tchèque reculent.

    La France quant à elle, comme lors de la précédente enquête de 2006, se situe dans la moyenne de l'OCDE pour les trois compétences étudiées (la compréhension écrite, la culture mathématique et la culture scientifique) mais reste loin derrière la tête du classement 2009 composée de Shanghaï, la Corée du Sud et la Finlande.

    Des résultats français peu enviables

    21e sur 65 en compréhension de l'écrit, 22e en culture mathématiques et 27e en culture scientifique, la place de l'Hexagone est peu enviable ! Par rapport à "Pisa" 2000, première enquête menée par l'OCDE, la proportion des élèves de 15 ans "les moins performants en compréhension de l'écrit" est passé de 15% à 20%. Dans le même temps, le pourcentage des plus performants a légèrement augmenté, de 8,5% à 9,6%.
    "Il y a de plus en plus d'élèves en échec scolaire, les inégalités se sont creusées. C'est un signal d'alarme pour la France qui avait déjà été tiré par l'OCDE en 2006 et qui l'est de nouveau", a commenté Eric Charbonnier, expert éducation à l'Organisation.
    En France, l'école ne parvient pas à corriger les inégalités de départ: "l'impact du milieu socio-économique sur la performance" y est plus grand que la moyenne. L’enquête révèle aussi que la France se classe parmi les pays "où la discipline est la moins respectée", même si environ deux tiers des élèves disent bénéficier de classes disciplinées.
    Seul point positif notable : les enseignants français encouragent leurs élèves à lire plus que la moyenne OCDE.

    Selon l’enquête les systèmes éducatifs qui ont de meilleurs résultats en "compréhension de l'écrit", entre 2000 et 2009 sont des pays qui sont parvenus à réduire la proportion d'élèves en difficulté, en mettant en place certaines réforme. L’OCDE souligne aussi que de manière générale, les élèves réussissent bien là où les équipes pédagogiques sont soudées. Inversement les statistiques révèlent que l’origine migratoire et le milieu socio-économique de l’élève ont un impact sur les inégalités sociales et la réussite. En effet, un élève immigré de la première génération a deux fois moins de chances d'être parmi les bons qu'un élève autochtone.

    Après l'annonce de ce classement sur les systèmes éducatifs dans lequel la France est en position moyenne. Le ministre de l'Education nationale, Luc Chatel, a annoncé qu'il présenterait  un "plan sciences" à l'école qui visera "à faire en sorte que tout au long de leur scolarité, les élèves soient davantage inspirés par les sciences et aient plus de possibilités de s'engager dans ces filières". Le ministre s'est par ailleurs attaché à défendre le bien-fondé de toutes les mesures prises ces deux dernières années, notamment l'accompagnement personnalisé, le "recentrage sur les fondamentaux" et l'autonomie accrue pour les établissements.
     

    Source : http://www.leprogres.fr/fr/article/4274801/Les-inegalites-scolaires-se-sont-accrues-en-France.html

    Partager cet article

    Repost 0
    Published by JEAN EMARE - dans ARTICLE
    commenter cet article

    commentaires

    Présentation

    • : Yves Dagand
    • Yves Dagand
    • : municipal,politique,nature,chimirec,ecologie,porcieu amblagnieu,porcieu,38390
    • Contact

    Recherche

    Pages