Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mars 2010 1 22 /03 /mars /2010 21:19

Limousin terre de gauche

Nguyen.jpg

Ici, pas la queue d’un Georges Frêche et pourtant une liste alliant NPA, PCF, PG, FASE, Alternatifs et décroissants a vu le jour et mène une campagne offensive. Des points de clivage auraient pu favoriser des listes concurrentes : présence dans l’ancienne mandature de six élus PCF et proposition du PS de les reconduire dès le premier tour ; dossiers « chauds » comme la LGV (ligne grande vitesse dont la région devrait payer une part importante au détriment de la ligne traditionnelle Paris-Orléans-Limoges-Toulouse)  ; subventions aux entreprises (comme « l’avance remboursable » à la société Sonas et sa polémique entre le président de région PS Denanot et Besancenot) et enfin l’épineuse question du rapport à l’exécutif.


La base de l’accord conclu après des discussions longues et « musclées », tient d’abord à la volonté de la base militante des différentes organisations. Quand la grande majorité des cadres et des élu-e-s sortants du PCF voulaient renouveler l’accord avec le PS, c’est plus de 80 % de ses militants qui se prononçaient pour des listes autonomes, démonstration que la rupture avec une cogestion socialiste « pieds et mains liés » est définitivement actée. Même son de cloche au NPA, lors du débat sur les régionales, la position qui prônait de ne pas faire de la question du second tour et de l’exécutif un préalable à la discussion unitaire, est votée de manière majoritaire.



Comme le souligne la charte conclue entre les différentes organisations : « Notre accord politique s’avérera alors possible, étant entendu que si des points de désaccord se manifestent entre les composantes de la liste (...), ils pourront se traduire par des votes différents. La liberté de vote pour chaque formation et chaque élu est un principe reconnu et admis. » Sur l’ensemble des points du programme, c’est une véritable cohérence qui a été le fil rouge de la construction unitaire. Avec des avancées de chaque côté pour « ne pas faire manger leur chapeau » aux élus sortants et prendre acte que la situation sociale et politique nécessite une véritable rupture. Restait à donner une image équilibrée à cette liste et c’est un partage des têtes de listes qui a été opéré (PCF en haute-Vienne, PG en Creuse, NPA en Corrèze). La tête de liste régionale revenant au PCF. Pourquoi ce qui s’est fait ici n’a pas été possible ailleurs ? La question reste d’actualité et c’est timidement que chaque composante au niveau national soutient cette liste atypique.

Pourtant, deux meetings se sont déjà déroulés en terre limousine, le premier à Tulle avec Buffet (PC), Coquerel (PG) et Nguyen (NPA) et le second à Guéret avec Mélenchon (PG), Bessac (PC) et... Nguyen. Un troisième meeting clôturera la campagne à Limoges, avec Grond (NPA), Wurtz (PC) et Billard (PG).


Outre ces moments phares, c’est une véritable campagne de terrain alliant tractage commun et réunions décentralisées, coordonnés par l’ensemble des composantes. Même si le programme n’est pas « assez rouge » pour certains, si la perte d’influence élective est synonyme de recul pour d’autres, il faut remettre un peu d’humain dans cette affaire. Le constat est sans appel : confrontation de différentes histoires et cultures politiques, respect commun et un objectif partagé, redonner l’espoir, changer les rapports de forces et proposer une alternative au capitalisme. C’est une aventure où des termes comme solidarité et fraternité reprennent des couleurs : des couleurs rouge vif et vert foncé !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Yves Dagand
  • Yves Dagand
  • : municipal,politique,nature,chimirec,ecologie,porcieu amblagnieu,porcieu,38390
  • Contact

Recherche

Pages