Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 novembre 2010 7 21 /11 /novembre /2010 12:14

  VUE SUR LE SITE REBELLYON

 http://rebellyon.info/Place-bellecour-provocation.html
 
 
Bellecour : provocation policière contre le rassemblement.
 Publié le 20 novembre
 « Reprendre la place Bellecour », tel était le mot d’ordre de ce samedi   après-midi. Informer et protester contre ce qui c'était passé le jeudi 21  octobre.
 

 Le ras­sem­ble­ment est au départ bon enfant, des ficel­les sont tirées
 autour de la statue entre des voi­tu­res et sup­por­tent photos, des­sins et  témoi­gna­ges. Une sono repro­duit en conti­nue les bruits qu’on pu
 enten­dre les mani­fes­tants place Bellecour (flash-ball, lacrymo,
 gre­na­des, cris et héli­co­ptère), pour le moins anxio­gè­nes ; le son rend
 assez bien l’ambiance de la place lors de ce jeudi après-midi.

Quelques  prises de paro­les revien­nent sur les évènements et leur suivi juri­di­que.
 Durant l’après-midi deux poli­ciers en uni­forme pénè­trent dans le cercle formé par l’expo­si­tion. Rapidement encer­clés ils ne se démon­tent pas et  font le tour de l’expo­si­tion en pre­nant des notes sur un petit cale­pin.
 Puis vien­nent voir les orga­ni­sa­teurs et les mena­cent s’ils ne reti­rent
 pas cer­tai­nes images de l’expo­si­tion, notam­ment un dessin mon­trant un CRS sur­plom­bant une pile de crânes humains. Les images et photos ne sont pas reti­rées, et les deux poli­ciers pren­nent les iden­ti­tés des  orga­ni­sa­teurs malgré la pres­sion qui s’accen­tue autour d’eux.

 Ils quit­tent ensuite les lieux pour télé­pho­ner à leurs supé­rieurs, et
 seront bien­tôt rejoint par quel­ques CRS. Après être reve­nus plu­sieurs
 fois vers le ras­sem­ble­ment, ils mena­cent de ver­ba­li­ser les trois
 voi­tu­res garées sur la place et qui ser­vent de sup­port aux ficel­les de
 l’expo­si­tion. Rapidement le ton monte et la police annonce qu’elle  appelle  la four­rière pour embar­quer les voi­tu­res.

 Quelques per­son­nes se ras­sem­blent devant ces der­niè­res pour empê­cher les flics d’y accé­der, et acces­soi­re­ment de rele­ver les pla­ques. Après une bous­cu­lade, les poli­ciers se replient sous les cris de «  pro­vo­ca­tion, pro­vo­ca­tion ». Ils seront rapi­de­ment rejoint par de
 nom­breux col­lè­gues, majo­ri­tai­re­ment de la police muni­ci­pale, plus
 quel­ques uns de la natio­nale, mena­çant aux abords du ras­sem­ble­ment  der­rière les 7 voi­tu­res de police garées.
 S’en suit plus d’une heure pen­dant laquelle les poli­ciers ten­te­ront
 pério­di­que­ment, par petit groupe, d’accé­der aux voi­tu­res, dont les
 pla­ques et l’accès sont blo­qués par les mani­fes­tants. La déci­sion est
 prise col­lec­ti­ve­ment de « tenir » la place. Les bous­cu­la­des
 s'’enchai­nent auprès des voi­tu­res et les noms d’oiseaux les accom­pa­gnent  aux oreilles des condés.

 Alors que la nuit tombe, qu’une pro­jec­tion de vidéo est prévue
 direc­te­ment sur le socle de la statue, et malgré la déci­sion col­lec­tive
 la FSU décide de reti­rer les voi­tu­res et d’accé­der aux deman­des de la  police. Rassurée par la ser­vi­lité des syn­di­ca­lis­tes, la police quitte
 peu après le ras­sem­ble­ment qui finit sur les pro­jec­tions, dans le calme  et sous la pluie.

 Tout ce remue-ménage de la part des flics pour empê­cher le dérou­le­ment  tran­quille d’un ras­sem­ble­ment déclaré à la pré­fec­ture...

Partager cet article

Repost 0
Published by JEAN EMARE - dans SYNDICALE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Yves Dagand
  • Yves Dagand
  • : municipal,politique,nature,chimirec,ecologie,porcieu amblagnieu,porcieu,38390
  • Contact

Recherche

Pages