Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 octobre 2010 2 26 /10 /octobre /2010 23:04

Face à un mouvement de plus en plus déterminé et populaire, il semblerait que le gouvernement ait fait le choix de la force.Que ce soit au Sénat au détriment des décisions de justice (comme pour l’arrêté de réquisition suspendu par le tribunal de Melun), dans la rue avec une série d’arrestations arbitraires (comme à Lille et Dunkerque), et par la désinformation à l’aide de méthodes troublantes dénoncées par quelques médias.  (voir les liens ci-dessous).  

 

http://www.arretsurimages.net/contenu.php?id=3473

 

http://www.rue89.com/2010/10/22/comment-la-police-empeche-les-journalistes-de-travailler-en-manif-172756

http://www.youtube.com/watch?v=1fp3Iccv22I

 

Raffineries et dépôts : Plus de 20% des stations toujours à sec.  La production des douze raffineries françaises est toujours arrêtée.

Raffinerie de Grandpuits : Le tribunal administratif de Melun avait suspendu le premier arrêté pris par le préfet, Jean-Michel Drevet, de réquisition des salariés de la raffinerie de Grandpuits.

Le tribunal considérait que l’arrêté préfectoral “avait porté une atteinte grave et manifestement illégale au droit de grève et que son exécution à ce titre doit être suspendue”. Le juge des référés a également ordonné le paiement d’une somme de 1.000 euros aux requérants. Le juge reprochait au préfet de Seine-et-Marne d’avoir réquisitionné “la quasi-totalité du personnel de la raffinerie”, ce qui “a eu pour effet d’instaurer un service normal” au sein de l’entreprise. 

Un répit de courte durée qui s’est traduit par un nouvel arrêté du Préfet rédigé comme suit : “Considérant que le droit de grève constitue un principe à la valeur constitutionnelle, les agents en grève d’une entreprise privée peuvent être légalement requis dés lors que les mesures sont imposées par l’urgence et proportionnées aux nécessités de la continuité du service public et de l’ordre public.”

Près de Toulouse deux cents manifestants qui voulaient bloquer le dépôt de carburant Total de Lespinasse ont été repoussés dans la nuit par les forces de l'ordre à l'aide de gaz lacrymogènes.

 

Message adressé à l'intersyndicale de la raffinerie de Grandpuits par les retraités de SUD-RAIL:

 

Cher(e)s camarades en lutte,

La Liaison Nationale des Retraité-e-s SUD-Rail vous exprime tout son soutien et sa sympathie dans ces moments de luttes pour une société plus juste.

La lâche répression d'un Gouvernement lui-même discrédité par sa Justice, après la décision du Tribunal de Melun de suspendre l'arrêté de réquisition des salariés de votre entreprise doit vous conforter dans votre combat.

L'Histoire est un éternel recommencement : de nos luttes d'hier à celles d'aujourd'hui tous les Pouvoirs se sont conduits avec violence  contre la classe ouvrière.

Patrons et Gouvernants sont solidaires et déterminés pour nous combattre. Sachons à notre tour leur montrer toute notre Solidarité et notre Détermination pour combattre le formidable recul social que nous connaissons aujourd’hui... pour nous et les générations à venir!

Courage à tous! 

Liaison Nationale des Retraité-e-s SUD-Rail.

 

L’AG des cheminots de Melun qui assurent le lien quotidien avec Grandpuits a reconduit la grève jusque lundi matin, Maintien du piquet de grève ce week-end et actions de solidarité avec Grandpuits.

Le lien de l'intersyndicale de la raffinerie de Grandpuits auprès duquel vous pourrez exprimer votre solidarité : http://www.raffineriegrandpuits.fr/

 

 

La détermination des grévistes ne faiblit pas.

Ports. A Marseille-Fos, 71 navires et 4 péniches sont restés bloqués. Dans la rade de Fos, 17 navires sont encore en attente. La CGT des ports et docks a de nouveau appelé vendredi les travailleurs portuaires à cesser le travail samedi et dimanche.

Gaz et électricité. La production a baissé de 93 000 MWH entre lundi et vendredi. Sur les trois terminaux méthaniers, deux sont arrêtés, et le troisième est à "débit minimum". Les trois stockages souterrains de la région Centre (Chemery, Soings et Céré la Ronde), ont été bloqués pour le 3e jour, selon SUD-Energie.

Distribution. Environ 300 manifestants ont bloqué l'entrepôt de produits frais des Super U à Ifs (Calvados) qui alimentent les magasins du Nord, d'Ile-de-France et de Normandie. Action similaire à Lisieux sur un dépôt Leclerc approvisionnant la Normandie.

Fonction publique. Les éboueurs de Toulouse ont décidé de prolonger jusqu'à lundi leur grève, en bloquant les 5 dépôts et un centre de tri sélectif. A Marseille, ils ont organisé une opération escargot. Les éboueurs étaient aussi en grève à Nantes, Angers, Belfort, Pau, Agen, dans l'Ariège et Puy-de-Dôme. A Paris, l'usine Tiru de traitement des ordures est occupée. Des perturbations dans les cantines scolaires à Limoges, Evreux et Marseille.

800 manifestants ont envahi la gare de Bordeaux. Environ 300 autres ont bloqué celle de La Rochelle. Blocage des voies aussi à Montauban et Cuers.

Des blocages temporaires ont eu lieu aux dépôts de Toulouse, Brest et Tours. A Gardanne, 150 élèves d'un lycée agricole ont neutralisé un péage sur l'A8. A Angoulême, deux entrées d'une zone industrielle ont été bloquées dans la journée. Le blocage de l'A63 au péage de Biriatou (Pyrénées-Atlantiques), à la frontière espagnole, a été levé à 14 h 30.

Un collectif menace de brûler ses cartes électorales devant la préfecture. " Malgré les protestations contre la réforme des retraites, le gouvernement reste sourd. " C'est le message de " citoyens "qui, faute d'être entendus, sont décidés à brûler leur carte devant la préfecture.

 

Facs: Amiens : Les étudiants du  Campus d'Amiens ont voté le "blocage au cours d'une AG de 500 étudiants, tous les cours ont été annulés. Blocage de la gare sur les voies pendant une vingtaine de minutes, puis soutien d’un "blocage" de cheminots aux cris de "solidarité intergérationnelle". Débat et pique nique improvisé.

 

Boulonnais :  Vendredi 22 : Action surprise en gare de Boulogne à 5h00 (300 personnes présentes).Une coupure de courant générale et un immense brasier devant la gare oblige la SNCF à fermer la gare de  5h00 à 9h00 puis blocage des bus TCRB et substitutions TER de la matinée. Les manifestants (une soixantaine de personnes) se sont ensuite  rendus chez Armatis pour un débrayage de 14h30 à 15h30 pour blocage des accès.

 

AG des cheminots à 19h00 a reconduit la grève

samedi 23 : nouvelle action surprise (d’une centaine de personnes) en gare à 5h00 pour les départs et blocage du TGV pendant  50 minutes, du blocage centre de tri postal de 6h00 à 12h00 et distribution d'un tract interpro au marché de 9h00 à 12h00 pour la manif de jeudi.

 

Les cheminots tiennent une AG Lundi matin à 11h00 quai N°1 à Boulogne. Une permanence intersyndicale CGT – SUD est assurée de 9h00 à 16 h00 sur ce même quai.

 

Valenciennois : Aulnoye-Aymeries : Des élus se joignent aux cheminots pour bloquer le trafic ferroviaire.

Partager cet article

Repost 0
Published by JEAN EMARE - dans SYNDICALE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Yves Dagand
  • Yves Dagand
  • : municipal,politique,nature,chimirec,ecologie,porcieu amblagnieu,porcieu,38390
  • Contact

Recherche

Pages