Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 août 2010 2 03 /08 /août /2010 21:16

Ninon n'y a jamais mis les pieds et Sophie ne l'avait fréquentée que trop rarement à son goût. Il récupère sa clarinette et redescend les pentes pour se retrouver devant le bar où Ninon racole encore même si elle utilise de plus en plus internet. Il ne l'aperçoit pas. Gêné qu'il est le gars. Il n'a pas le droit d'y pénétrer car c'est comme son bureau à Ninon, ce zinc. Il va pour se replier chez Ninon mais dans la rue, on l'interpelle. Il se fait plus attentif et reconnaît au premier étage la tronche de la Mathilde qui l'avait suivi et détaillé sans vergogne.

 

Elle se fait implorante. Elle veut un petit service. Elle doit lui expliquer discrètement. Il faut qu'il monte une minute. Il n’a quand même pas peur d'une vieille femme.

 

Il s'aventure dans une superbe pagaille. Elle lui offre de suite un petit quelque chose. Il ne peut pas refuser. Elle lui dit son nom et reconnaît un rien gênée qu'on la nommait Macadam Mathilde rapport à son ancien turbin de péripatéticienne. En la regardant mieux il voit l'avenir éventuel de Ninon et ça le fait flipper. Il élude quant à ses activités. Il veut savoir pour le service. Elle lui narre. La jeunesse, le départ, la mort des vieux. La maison de famille construite par un aïeul qu'elle possède encore en Lombardie et que comme ses jambes la soutiennent comme la corde soutient le pendu c'est très dur d'utiliser le train puis l'autocar et qu'elle a jamais conduit...

Il a dit que oui, pas de problème, il peut l'emmener quand elle veut. Demain, après-demain. Oui, ils prendront la môme Ninon et le chien.

 

Elle est heureuse Mathilde comme ça fait un bail qu'elle ne l'a pas été. 

Le mec d'en face a vu le gonze au cabot entrer chez Mathilde et ça le gonfle.

Les mecs qui surveillent l'appartement de Ninon ont vu le gonze au cabot sans le chien regagner  l'appartement de Ninon. Laquelle fait mine de rien, ni ne se meut ni ne s'émeut de sa venue. Il pense que leur histoire bat de l'aile et redescend pour tenter de joindre Sophie et n'obtient qu'une réponse préenregistrée qu'une voix sans émotion lui délivre. Il laisse quand même un message à la voix. Il veut la rejoindre dans quatre jours.

Il est toujours sous surveillance.

 

Ninon les entend rappliquer. Bêtement elle avait songé qu'ils avaient pu disparaître. Plus de Villefranche-sur-Saône elle aurait assumée. Mais non ils étaient là.

 

Claude Brozzoni, l'Abergement de Varey, janvier 2010. 

Toutes les droites pour „La Maldonne de Lugdunum“ appartiennent à son auteur (Claude Brozzoni).

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Yves Dagand
  • Yves Dagand
  • : municipal,politique,nature,chimirec,ecologie,porcieu amblagnieu,porcieu,38390
  • Contact

Recherche

Pages